Skip to content
Aperçus > Sports et jeux

L'investissement dans le football est au cœur du plan directeur du sport en Chine

2 minutes de lecture | Octobre 2016

De la promotion de la condition physique à l'encouragement des investissements étrangers, la Chine a entrepris en 2014 de créer une industrie du sport de 813 milliards de dollars d'ici 2025. L'influence de la Chine sur les affaires sportives mondiales est croissante, et les ligues, les équipes et les sponsors du monde entier reconnaissent le potentiel de s'engager auprès d'un grand groupe de nouveaux fans tout en débloquant des opportunités de revenus.

La population de la Chine est estimée à 1,37 milliard d'habitants, soit plus de quatre fois celle des États-Unis. Le basket-ball est le sport le plus populaire en Chine, avec 40 % de la population urbaine intéressée. Le football, connu sous le nom de soccer aux États-Unis, connaît une croissance constante avec 31 % d'intérêt. Le cyclisme, les sports automobiles et les arts martiaux mixtes ont également gagné en popularité.

La technologie ouvre un accès direct au consommateur chinois pour les ligues, équipes et événements nationaux et non nationaux. Avec 680 millions d'internautes actifs en Chine, les diffuseurs numériques du pays investissent massivement dans les droits sportifs nationaux et internationaux afin de proposer des sports comme la NBA, l'UFC et la Ligue des champions de l'UEFA sur les ordinateurs, les téléphones portables et les tablettes. Tencent est actuellement la plateforme chinoise la plus utilisée pour accéder aux informations sur le sport (69 %), devant Sina Sports et le site web du diffuseur public CCTV.

Pendant ce temps, les marques chinoises qui cherchent à utiliser le sport comme catalyseur de croissance se concentrent moins sur le sponsoring, traditionnellement utilisé comme un moyen d'accroître la notoriété de la marque et de prendre pied sur le marché, et davantage sur la création et l'achat d'actifs et de contenus tels que des accords de diffusion, des agences, des joueurs et des équipes - la récente vague d'acquisitions d'équipes de football à travers l'Europe par des entreprises et des particuliers chinois en est un excellent exemple. En avril 2016, la fédération chinoise de football a dévoilé son plan pour que le pays devienne une "superpuissance mondiale du football" d'ici 2050, en présentant des initiatives telles que la construction de centres d'entraînement et de terrains. L'association nationale de football chinoise souhaite un terrain de football pour 10 000 habitants d'ici 2030.

Pour plus d'informations, téléchargez le rapport "China and Football : La nouvelle superpuissance du sport mondial.