Skip to content
Connaissances > Audiences

Explorer l'effet de la #BlackGirlMagic

4 minutes de lecture | Octobre 2017

Les consommateurs afro-américains continuent d'être parmi les plus influents aux États-Unis lorsqu'il s'agit de tout ce qui est social et numérique. Les femmes noires, en particulier, exercent une influence unique sur la culture populaire américaine. Et cette influence a un nom : #BlackGirlMagic. Elle englobe le pouvoir unique que les femmes noires détiennent lorsque la culture, le commerce et la conscience se croisent.

Le septième volet de la série Diverse Intelligence de Nielsen sur les consommateurs noirs, African-American Women : Our Science, Her Magic, utilise nos informations pour quantifier la #BlackGirlMagic. Ces informations sont importantes à comprendre pour les spécialistes du marketing, car les femmes noires représentent 52 % de la population noire et se taillent la part du lion dans le pouvoir d'achat annuel des Afro-Américains, qui s'élève à 1 200 milliards de dollars. En fait, l'augmentation du pouvoir d'achat total des Noirs peut être attribuée en partie à l'augmentation du niveau d'éducation et de l'esprit d'entreprise des femmes noires. L'importance des femmes noires ne fera que croître au fur et à mesure que la population globale se diversifiera. Alors, où les entreprises peuvent-elles aller pour atteindre ces puissants consommateurs ? Toute conversation visant à atteindre les femmes noires commence sur les plateformes numériques et sociales.

FAISEURS DE GOÛTS SOCIAUX

Les femmes noires sont les leaders, les initiatrices et les créatrices de tendances de la communauté à l'esprit mordant et à l'influence culturelle connue sous le nom de Black Twitter. En fait, #BlackGirlMagic est un mouvement émanant de ce même groupe, qui a commencé comme un moyen de partager les réalisations et les exemples de la beauté et du pouvoir des femmes noires. En raison de leur relative jeunesse, avec une moyenne d'âge de seulement 35,1 ans, les femmes noires considèrent leur présence en ligne comme une extension d'elles-mêmes et utilisent ces plateformes d'une manière qui le reflète.

Les femmes noires âgées de 18 ans et plus sont 29 % plus susceptibles de passer trois à quatre heures par jour sur les médias sociaux et 86 % plus susceptibles d'y passer cinq heures ou plus que les femmes blanches non hispaniques. Lorsqu'elles sont sur ces sites, les femmes noires sont plus susceptibles de dire qu'elles les utilisent pour se faire de nouveaux amis (21 %), pour rencontrer ou nouer des contacts professionnels (17 %) et pour trouver des personnes ayant des intérêts similaires (14 %) que les femmes blanches non hispaniques. Cependant, et c'est peut-être plus important pour les marques et les spécialistes du marketing, les femmes noires sont plus susceptibles de dire qu'elles utilisent les médias sociaux pour montrer leur soutien à leurs entreprises ou marques préférées (25 %) et pour s'informer sur les produits ou services (12 %) que les femmes blanches non hispaniques. Les entreprises capables d'établir des liens significatifs avec les femmes noires récolteront les bénéfices d'avoir des défenseurs de la marque socialement avertis, qui dicteront la conversation sur leurs produits.

LA TÉLÉVISION EST REINE

Si les femmes noires sont des leaders dans les médias sociaux, les spécialistes du marketing ne peuvent négliger leur consommation dans les plateformes médiatiques traditionnelles, comme la télévision. Les femmes noires âgées de 18 ans et plus regardent 51 heures et 36 minutes de télévision par semaine, contre 36 heures et 38 minutes pour les femmes blanches non hispaniques. Ce niveau élevé d'audience a été un atout pour la diversité des contenus sur les réseaux de diffusion, de câble et de câble premium.

Chacune des 20 émissions les plus regardées par les femmes noires présente soit un personnage principal noir, soit une distribution majoritairement noire, ce qui indique que ces consommatrices sont attirées par les célébrités noires et les personnages multidimensionnels de couleur. La série la plus regardée par les femmes noires de 18 ans et plus est "Empire", que 24 % d'entre elles regardent en moyenne. La série présente à la fois une distribution majoritairement noire et des acteurs afro-américains dont le pouvoir de starification a été récompensé dans les rôles principaux.

"Empire" est également un exemple du pouvoir du savoir-faire social des femmes noires sur le succès de ces programmes télévisés. Lorsque "Empire" est diffusé, il est inévitablement tendance sur diverses plateformes sociales, ce qui illustre le pouvoir de cette "magie". Le buzz social peut inciter les téléspectateurs à regarder l'émission pendant sa diffusion et encourager les fans à regarder l'émission en direct afin de participer à la conversation sociale en temps réel. Selon Nielsen Social, "Empire" était la deuxième émission la mieux notée de la saison télévisuelle 2016-2017 et a généré une moyenne de 860 000 interactions sur Twitter et Facebook à chaque nouvel épisode. Il est clair que les femmes noires sont des moteurs importants du contenu à la télévision, et la conception de programmes qui s'adressent à ce public peut récolter des avantages en termes d'audience grâce à l'engagement social organique.

INFLUENCEURS D'ACHAT

La #BlackGirlMagic s'étend également aux achats de biens de consommation. Les femmes noires aiment partager leurs opinions et leurs préférences sur les produits et se tournent vers leurs pairs lorsqu'elles cherchent à prendre une décision d'achat. Cet échange culturel fait partie intégrante du concept de Black Girl Magic. La moitié des femmes noires déclarent qu'elles demandent souvent conseil avant de faire un achat, soit 11 % de plus que les femmes blanches non hispaniques. À l'inverse, 43 % des femmes noires disent aimer partager leurs opinions sur les produits en donnant des avis et des évaluations en ligne. Les marques qui sont capables de concevoir des produits qui plaisent aux femmes noires peuvent bénéficier de la volonté de ce groupe de faire des recommandations lorsqu'elles trouvent un produit qui leur plaît.

Les autres points forts du rapport sont les suivants :

  • Le nombre d'entreprises détenues par des femmes noires a augmenté de 67 % entre 2007 et 2012, contre un taux de croissance de 27 % pour l'ensemble des entreprises détenues par des femmes.
  • Les femmes noires dépensent 106 % de plus en produits de beauté et en produits capillaires ethniques que les femmes blanches non hispaniques.
  • Les femmes noires sont 34% plus susceptibles que les femmes blanches non hispaniques de dire qu'elles assistent régulièrement à des services religieux.
  • Les femmes afro-américaines sont 12% plus susceptibles que les femmes blanches non hispaniques de faire des achats dans des bijouteries, qu'il s'agisse de bijoux fantaisie ou de bijoux fins.

Pour plus d'informations, téléchargez le rapport de Nielsen intitulé African-American Women : Notre science, sa magie.