Skip to content
Connaissances > Audiences

S'ouvrir aux femmes

3 minutes de lecture | Mars 2020

D'ici 2028, les femmes détiendront 75 % des dépenses discrétionnaires, ce qui fait d'elles les plus grandes influenceuses du monde. Pourtant, partout dans le monde, les femmes assument une plus grande part des charges ménagères, se sentent moins en sécurité financièrement et sont toujours confrontées à de sérieux obstacles en matière d'égalité. Notre récente étude examine comment les entreprises peuvent repenser leur approche du marketing, de l'innovation et de la conception de services pour les femmes. Les données montrent que le simple fait de se contenter de belles paroles détourne les femmes, encourage la déloyauté et provoque la lassitude.

Femmes, il est temps de s'exprimer

Le changement n'est pas facile, mais c'est une chose que les femmes du monde entier souhaitent ardemment - mais elles disent que cela prend trop de temps pour devenir une réalité. Qu'elles cherchent à obtenir l'égalité de rémunération, un produit qui réponde à un besoin réel ou un siège dans un conseil d'administration, les femmes pensent que les changements réels et significatifs sont tout simplement trop lents à venir.  

Dans leurs propres mots

Les marques : Soyez audacieux et authentique

Pour établir un véritable lien avec les femmes, les marques doivent s'engager auprès d'elles d'une manière qui soit significative sur le plan culturel et géographique. Où qu'elles soient, les femmes s'engagent auprès des marques et des expériences qui correspondent à leurs besoins et ignorent les autres. Et à mesure que les marques s'adaptent et s'engagent, celles qui ne le font pas continueront à perdre la faveur de ce puissant groupe démographique.

Cinq façons pour les marques de donner du pouvoir aux femmes

Participez au changement

En dehors des produits et des services, les entreprises elles-mêmes peuvent se faire les championnes des femmes en s'attaquant aux inégalités en matière de rémunération et de leadership, ainsi qu'en instaurant des horaires flexibles et des possibilités de travail à domicile.

BRISER LE MOMENT OÙ L'ON SE DIT "ÇA NE VAUT PAS LA PEINE" POUR GARDER LES FEMMES ENGAGÉES

Dans le monde entier, les femmes gagnent moins que les hommes et assument davantage de responsabilités domestiques. Elles ont donc souvent l'impression que le jeu n'en vaut pas la chandelle. La bonne nouvelle, c'est que les entreprises et les marques commencent à s'en rendre compte et à comprendre qu'elles peuvent les aider.

Sandra Sims-Williams, notre vice-présidente directrice de la diversité et de l'inclusion, explique comment les entreprises et les marques peuvent faire en sorte que cela en vaille la peine pour nous tous.