Skip to content
Aperçus > Numérique et technologie

Les téléphones 4G sont arrivés, mais les consommateurs américains sont-ils prêts ?

2 minutes de lecture | Janvier 2011

Don Kellogg, directeur principal, Recherche et perspectives, Télécommunications

Il est difficile d'allumer la télévision aux États-Unis sans voir une publicité pour un opérateur de téléphonie mobile vantant son nouveau réseau 4G.

Mais dans quelle mesure les consommateurs comprennent-ils la 4G ou ses avantages ? Toute cette publicité est-elle payante pour les opérateurs de téléphonie mobile désireux d'attirer les consommateurs américains ?

La société Nielsen a récemment mené une enquête auprès de plus de 2 100 adultes américains pour évaluer la connaissance et les perceptions de la 4G par les consommateurs, ainsi que leur intention d'achat. Qu'ont appris les consommateurs en regardant la publicité pour la 4G et que faudra-t-il pour les motiver à acheter ?

Définition de la 4G

Les campagnes publicitaires agressives des opérateurs de téléphonie mobile ont réussi à faire connaître la 4G, mais il reste encore du chemin à parcourir en termes d'éducation sur les avantages de la 4G. Environ un consommateur de téléphonie mobile sur cinq ne connaît pas la 4G, et sur les quatre autres qui en ont entendu parler, seuls deux affirment la comprendre. Ce n'est pas surprenant car, dans ce cas, la confusion des consommateurs reflète celle de l'industrie.

Jusqu'à récemment, la définition officielle de la 4G par l'Union internationale des télécommunications (UIT) était une norme qu'aucun opérateur américain ne respectait. Sous la pression, l'UIT a révisé sa définition de la 4G pour y inclure toute technologie constituant une "amélioration significative" par rapport à la 3G. Selon cette définition, les trois technologies 4G américaines sont désormais admissibles (WiMAX, LTE et HSPA+).

Sensibilisation et compréhension de la 4G

Lorsqu'on leur a demandé de définir la 4G, 54 % des personnes interrogées ont choisi la définition originale de l'UIT : des débits de données mobiles supérieurs à 100 MBits/s, même si aucun opérateur dans le monde n'atteint actuellement des débits aussi élevés. Il convient également de noter que 27 % des personnes interrogées pensaient que l'iPhone 4 était 4G (ce qui n'est pas le cas), probablement en raison des conventions de dénomination des derniers iPhone : iPhone 3G, iPhone 3GS et iPhone 4. En outre, un certain nombre de répondants ont choisi des définitions légèrement ambiguës de la 4G - par exemple, plusieurs des nouveaux téléphones Android de T-Mobile sont HSPA+ (le MyTouch 4G et le G2), mais tous les nouveaux téléphones Android de T-Mobile ne sont pas HSPA+.

Définition de la 4G

Malgré la confusion qui règne autour de la notion de 4G, près de 3 consommateurs interrogés sur 10 ont déclaré qu'ils prévoyaient d'acheter un appareil 4G dans les 12 prochains mois. Bien qu'il n'existe pas encore de données permettant de savoir combien de ces abonnés achèteront effectivement un appareil 4G au cours de l'année prochaine, un nouvel appareil n'est qu'à un contrat près.

Consommateurs ayant l'intention d'acheter un appareil 4G dans les 12 prochains mois