Skip to content
Connaissances > Audiences

Rapport Les Afro-Américains sont toujours aussi dynamiques et en pleine croissance aux États-Unis

3 minutes de lecture | Septembre 2012

En tant que groupe racial minoritaire le plus important des États-Unis, l'influence des Afro-Américains sur la culture du pays est omniprésente ? Avec un pouvoir d'achat collectif estimé à 1 100 milliards de dollars en 2015, les consommateurs noirs restent à l'avant-garde des tendances sociales et de la consommation des médias, selon le nouveau rapport African-Americans : Still Vital, Still Growing 2012 Report - ledeuxième volet du rapport The State of the African-American Consumer Report publié l'année dernière, une collaboration avec Nielsen et la National Newspaper Publishers Association (NNPA).

Nielsen a identifié plusieurs facteurs qui rendent le segment des consommateurs afro-américains si singulièrement diversifié. Des facteurs d'influence dynamiques - tels que la technologie, les médias sociaux et la connectivité en ligne - permettent au segment des consommateurs noirs de tirer parti de son pouvoir et de son influence collectifs. Ce segment, avec son énorme potentiel, offre une multitude d'opportunités aux entreprises et aux annonceurs, ce qui fait de la compréhension du consommateur noir un besoin essentiel.

Les principaux résultats concernant le consommateur afro-américain sont les suivants :

  • Les consommateurs afro-américains ont un pouvoir d'achat. Dans certaines zones de marché désignées (DMA) par Nielsen, il existe une corrélation entre une population noire importante et une base importante de ménages noirs à revenus élevés. La DMA de Washington, par exemple, compte 25 % d'Afro-Américains et certains des revenus médians des ménages afro-américains les plus élevés du pays.
  • Malgré le vieillissement collectif de l'Amérique, la population afro-américaine reste jeune. En moyenne, la population afro-américaine est 14 % plus jeune que la population américaine dans son ensemble. L'âge médian des Afro-Américains est de 32 ans, et 54 % de la population noire a moins de 35 ans.
  • Les Afro-Américains ont un intérêt et une influence dans les prochaines élections. Environ 71 %, soit 28 millions, de la population afro-américaine est en âge de voter. Comme beaucoup d'autres Américains, les consommateurs noirs utilisent l'internet pour obtenir des informations sur les candidats. Pendant la saison des primaires, les sources d'information politique des Afro-Américains comprenaient les sites officiels des candidats et les journaux et magazines en ligne : 78 % étaient plus susceptibles que la moyenne des adultes en ligne de visiter barackobama.com ; 50 % étaient plus susceptibles de visiter des magazines en ligne et 25 % étaient plus susceptibles de choisir des journaux en ligne pour obtenir des informations sur les candidats.
  • Les habitudes de consommation des Afro-Américains ne sont pas représentatives de l'ensemble du marché. Les Afro-Américains font plus de voyages d'achat et compensent cette plus grande fréquence d'achat par des dépenses moins importantes par voyage, en faisant des achats plus rapides et plus petits, basés sur des besoins à court terme et non sur la disponibilité des offres. Comme c'est le cas pour les ménages non noirs, la jeune génération de ménages noirs compense le nombre moins élevé de voyages d'achat par des dépenses par voyage plus élevées que leurs homologues plus âgés. Mais, dans tous les cas, les ménages noirs dépensent moins par voyage que les ménages non noirs. Les marques représentent 82 % des achats totaux des ménages noirs, contre 31 % pour les marques de distributeur.
  • Les Afro-Américains sont réceptifs à la publicité spécifique à un segment. Quatre-vingt-un pour cent des consommateurs noirs pensent que les produits faisant l'objet d'une publicité dans les médias noirs sont plus pertinents pour eux, et 78 % des Afro-Américains souhaiteraient voir davantage de modèles/acteurs noirs dans les publicités. Plus de la moitié (51 %) achèteraient un produit si la publicité présentait les Afro-Américains de manière positive. Cependant, le total des dépenses publicitaires à la télévision, à la radio et dans les magazines consacrées spécifiquement aux médias afro-américains ne représente qu'environ un pour cent du total des dollars publicitaires dépensés dans les médias du marché général au cours de cette même période, qui a atteint près de 2,1 billions de dollars - une disparité qui indique une possibilité pour les entreprises d'atteindre les consommateurs afro-américains

Pour plus d'informations sur les consommateurs afro-américains, téléchargez le rapport de Nielsen intitulé African-American Consumers : Still Vital, Still Growing 2012 Report.

fr