Skip to content
Centre d'actualités >

Les Néo-Zélandais adoptent les sites de médias sociaux

2 minutes de lecture | Décembre 2012
{“order”:3,”name”:”pubdate”,”attributes”:{“jcr:mixinTypes”:”[cq:LiveRelationship]”,”sling:resourceType”:”nielsenglobal/components/content/publishdate”},”children”:null}

Auckland : 5 décembre 2012 - Les derniers chiffres de Nielsen, l'un des principaux fournisseurs mondiaux d'informations et d'idées, montrent que plus de 2,8 millions de Néo-Zélandais (âgés de 2 ans et plus) ont visité des sites de médias sociaux au cours du mois d'octobre.

Les Néo-Zélandais aiment interagir avec leurs pairs, d'autres consommateurs et des marques sur les sites de médias sociaux, où ils ont passé en moyenne près de huit heures chacun sur les médias sociaux au cours du mois, soit l'équivalent d'une journée de travail complète.

Facebook est le premier site de médias sociaux en Nouvelle-Zélande avec une audience unique de plus de 2,7 millions de personnes qui ont visité le site. Avec 80 % de la population néo-zélandaise en ligne qui visite le site Facebook, la Nouvelle-Zélande a la plus forte proportion de la population en ligne qui visite le site de réseau social, en comparaison avec l'Australie (74 %), les États-Unis (69 %) et le Royaume-Uni (68 %).

Blogger est le deuxième site le mieux classé avec une audience unique mensuelle de 803 000, tandis que Twitter, Tumblr et WordPress ont une audience unique de 431 000, 428 000 et 394 000 respectivement. Les autres sites de médias sociaux du top 10 sont Google+ (365 000), LinkedIn (309 000), Wikia (218 000), Squidoo (192 000) et Pinterest (187 000). (voir le graphique)

L'utilisation des plateformes de médias sociaux ne s'exclut pas mutuellement et sur les 2,7 millions d'utilisateurs de Facebook, 29 % utilisent également Blogger, 15 % Twitter ainsi que Tumblr, Google+ (13 %) et LinkedIn (11 %).

La plupart des Néo-Zélandais accèdent aux sites de médias sociaux via leur ordinateur (96 %) et plus d'un quart utilisent leur smartphone (27 %). Les tablettes sont utilisées pour accéder aux sites par sept pour cent des utilisateurs de médias sociaux.

L'utilisation des médias sociaux pour rester en contact avec la famille et les amis est la principale raison de leur participation. En outre, 47 % de la population en ligne utilise les médias sociaux au moins une fois par mois pour en savoir plus sur les marques, les produits et les services et 42 % pour connaître les expériences positives ou négatives des autres consommateurs.

Tony Boyte, directeur associé de la recherche chez Nielsen NZ, a déclaré : "Les décisions et les comportements des consommateurs sont de plus en plus influencés par les opinions, les goûts et les préférences publiés sur les sites de médias sociaux. La bonne nouvelle est que les marques peuvent désormais écouter les conversations qui s'y déroulent, ce qui les place dans une bien meilleure position pour comprendre et satisfaire les exigences des clients à l'avenir.

À propos de Nielsen Online Ratings

Nielsen Online Ratings suit les usages en ligne et fournit des rapports mensuels sur les mesures d'audience centrées sur les personnes, les informations démographiques et les analyses détaillées des sites. Une méthodologie hybride est utilisée qui combine les avantages d'un panel représentatif mesuré (couvrant la démographie et la portée) avec des données de marquage (fournissant une mesure précise de l'activité). Le panel compte environ 3 000 personnes recrutées en ligne et est pondéré pour correspondre à la population Internet de la Nouvelle-Zélande.

À propos de Nielsen

Nielsen Holdings N.V. (NYSE : NLSN) est une société mondiale d'information et de mesure qui occupe une position de leader sur le marché dans les domaines du marketing et de l'information aux consommateurs, de la mesure de la télévision et d'autres médias, de l'intelligence en ligne, de la mesure mobile, des salons professionnels et des propriétés connexes. Nielsen est présente dans une centaine de pays, avec des sièges sociaux à New York, aux États-Unis, et à Diemen, aux Pays-Bas. Pour plus d'informations, visitez www.nielsen.com.