Skip to content
Connaissances > Audiences

Rapport sur les sondages fédéraux

1 minute de lecture | Février 2013
{“order”:6,”name”:”subheader”,”attributes”:{“backgroundcolor”:”000000″,”imageAligment”:”left”,”linkTarget”:”_self”,”pagePath”:”/content/corporate/au/en/insights”,”title”:”Insights”,”titlecolor”:”A8AABA”,”sling:resourceType”:”nielsenglobal/components/content/subpageheader”},”children”:null}

La Coalition remporterait une élection tenue maintenant avec un swing d'environ 6%, selon le dernier sondage Nielsen. Le sondage national, réalisé auprès de 1 400 personnes entre jeudi et samedi (14-16 février 2013), montre que la Coalition obtient 56 % du vote préférentiel des deux partis (en hausse de quatre points depuis les 13-15 décembre 2012), devant l'ALP (44 %, en baisse de quatre points).

En ce qui concerne les primaires, le Parti travailliste est à 30% (moins 5) et la Coalition progresse de quatre points pour atteindre 47%. Les Verts sont en tête des partis mineurs avec 11% (+1). Family First est à 2% (stable), et les indépendants sont à 6% (stable). Les autres partis sont à 4% (stable).

Les partis libéral et national remporteraient une élection tenue maintenant avec un écart de préférence entre les deux partis d'environ 6 %. Lorsque le vote bipartite est calculé en fonction de la manière dont les répondants ont déclaré qu'ils alloueraient leurs préférences, le résultat est le suivant : Coalition 55% (+4) devant l'ALP 45% (-4).