Skip to content
Aperçus > Médias

La technologie met les consommateurs aux commandes des voitures connectées

3 minutes de lecture | Janvier 2015

Si beaucoup d'entre nous ont aujourd'hui l'impression de vivre au travail, les voitures qu'ils utilisent pour s'y rendre et en revenir ne sont pas loin derrière. En fait, une récente étude Nielsen menée par Harris Poll a révélé que les Américains passent en moyenne 6,5 heures par semaine dans leur voiture. Cependant, contrairement aux années précédentes, les consommateurs d'aujourd'hui disposent de plus de commodités que la climatisation et les sièges chauffants pour améliorer leur expérience de conduite lors de leurs déplacements.

En plus de devenir "wearable", la technologie est devenue "conductable", et la voiture connectée transforme rapidement la façon dont les gens prennent la route. En fait, elle a également un impact sur la façon dont ils se sentent et agissent lorsqu'ils sont au volant. La connectivité se décline en de nombreuses variantes, allant de la communication entre véhicules et conducteurs à la connectivité Internet. Et dans la plupart des cas, les conducteurs connectés sont des conducteurs heureux.

Si vous l'avez, vous l'aimez

Une écrasante majorité des conducteurs connectés (environ neuf sur dix) sont satisfaits de leur technologie de conduite. Notre récente enquête a porté sur six fonctions connectées, et environ 90 % des personnes interrogées ont déclaré être au moins quelque peu satisfaites de chaque fonction.

La satisfaction des consommateurs à l'égard de leurs voitures connectées est probablement due au degré de personnalisation technologique que les constructeurs automobiles ont développé - un trait qui élargit l'attrait général de ces véhicules. En fait, une étude récente de Nielsen a révélé que 39 % des 44 % de consommateurs qui prévoient d'acheter une nouvelle voiture dans les deux prochaines années disent qu'il est très probable qu'ils achètent une voiture connectée dotée de telles fonctions intégrées.

Alors, qu'est-ce qui motive ce désir ? Dans de nombreux cas, les acheteurs potentiels de voitures recherchent ce qui est nouveau et branché. Ils recherchent également le plaisir, et ils l'obtiennent. Lorsqu'on leur a demandé si cela leur plaisait et pourquoi, la majorité des personnes interrogées dans le cadre du récent sondage ont répondu que la connectivité rendait la conduite amusante, voire révolutionnaire. De plus, ils affirment que la connectivité améliore la sécurité sur la route car elle fait d'eux de meilleurs conducteurs. Près d'une personne sur deux est même allée jusqu'à dire qu'elle ne pouvait pas vivre sans ses fonctions de connectivité.

La plupart ne l'ont pas encore

La technologie est souvent considérée comme quelque chose qui attire davantage les jeunes générations que les plus âgées. Cependant, en ce qui concerne les voitures, les parents sont souvent tout aussi favorables à la connectivité, sinon plus, que leurs enfants. Ils ont également répondu plus positivement que les non-parents en ce qui concerne l'utilisation et l'attitude à l'égard des voitures connectées.

Dans l'ensemble, les parents conducteurs connectés sont beaucoup plus susceptibles d'avoir les six fonctions de voiture connectée que les non-parents. Ils sont également beaucoup plus susceptibles d'utiliser ces fonctions pour au moins la moitié de leurs trajets - peut-être parce qu'ils disent que les fonctions de leur voiture connectée rendent la conduite plus amusante.

Parmi les conducteurs américains interrogés dans le cadre de cette récente étude, un pourcentage dérisoire possède ou loue actuellement des voitures connectées. Cependant, environ 30 % d'entre eux conduisent des voitures dotées d'au moins une fonction connectée, la plus courante (18 %) étant la "communication entre le véhicule et le conducteur".

Dans le cas du transport personnel, les conducteurs connectés sont beaucoup plus positifs que négatifs à l'égard des fonctions technologiques de leurs véhicules. Il y a cependant une minorité de conducteurs connectés qui disent que ces fonctions sont distrayantes, compliquées et même stressantes. Et près d'un conducteur sur trois estime que la connectivité n'est pas une bonne valeur et qu'elle représente peut-être plus de tracas qu'elle n'en vaut la peine.

Malgré la minorité des opposants, l'écrasante majorité des conducteurs connectés ont exprimé leur enthousiasme pour leurs roues intelligentes. Et comme la technologie continue de s'infiltrer dans nos vies, il ne fait aucun doute que la connectivité des voitures va se développer et continuer de pousser les consommateurs à se rendre dans les salles d'exposition pour découvrir les dernières et meilleures innovations.

Méthodologie

Cette enquête a été réalisée en ligne en anglais par Harris Poll aux États-Unis entre le 17 et le 23 octobre 2014, auprès de 4 094 adultes âgés de 18 ans et plus, dont 907 possèdent ou louent une voiture dotée d'une ou plusieurs des six fonctions de voiture connectée énumérées.